top of page
Rechercher

Pourquoi c'est si important pour moi?

Dernière mise à jour : 3 avr.


De prime à bord, le développement optimal de nos enfants me tient à cœur. Avec le temps, j’ai compris que pour y arriver, je devais absolument inclure les parents dans l’équation.


Ce qui signifie pour moi d’intervenir dans le milieu familial.


Ce qui demeure tout aussi faisable en télé pratique tel que je fais depuis maintenant presque quatre ans en tant qu’intervenante en psychoéducation spécialisée en soutien à la parentalité.


J’ai la conviction profonde que l’impact de nos interventions risque d’être encore plus grand si on intervient directement auprès des parents et non seulement auprès de l’enfant.


J’ai pu observer cela grâce à mon expérience comme technicienne en éducation spécialisée depuis presque neuf ans au Centre de services scolaire de Montréal.


Actuellement, ma mission est d'accompagner les parents débordés, ayant des enfants âgés entre 0 et 12 ans avec des besoins particuliers, à optimiser le développement de leurs habiletés parentales à l’aide de mon Programme nommé « Parents à Bouttes ».


À apprendre à naviguer dans le déséquilibre!

J’ai aussi constaté que les parents ont besoin d’être accompagnés et soutenus dans le développement de leurs habiletés parentales plus que jamais à la suite de la pandémie qui a amené son lot de défis pour plusieurs familles (ex: la conciliation travail-famille, l'école à la maison, la perte d’un emploi, l'augmentation du stress et/ou de l'anxiété chez le parent et/ou l'enfant, etc.).


Quand on a des enfants âgés entre 0 et 12 ans avec des besoins particuliers, nos plus grands défis, sont souvent l'organisation familiale, la gestion de notre stress parental et celui de notre enfant ainsi que le manque de temps pour prendre soin de SOI.


Pourquoi ?

  • on oublie simplement de prendre soin de soi à force de prendre soin des autres

  • on est envahi par les émotions désagréables

  • on est constamment débordé et plus du tout maître de son temps

  • on perd espoir et patience et cela peut affecter notre sentiment de compétence parentale

  • on devient davantage irritable ce qui nous amène à adopter parfois une pratique parentale plus coercitive et cela peut affecter la relation parent- enfant

  • on risque de vivre une dépression et/ou un épuisement parental

  • on est souvent en mode « survie » plutôt que de vivre pleinement le moment présent


Personnellement, je souhaite aider le plus grand nombre de familles à atteindre le bonheur parental qui est à leur portée, car, en septembre 2018, j’ai cru que le bonheur n’était plus à ma portée lorsque j’ai vécu une dépression à la suite du décès d'un membre de ma famille.


La clé pour savourer le bonheur parental malgré tout, c’est d’être à l'écoute de son enfant tout en demeurant à l'écoute de SOI-MÊME!
Ainsi, je veux absolument transmettre aux parents l’importance d’OSER exister!

Lucie Dufour, psychologue clinicienne, nous rappel dans son livre intitulé « Pourquoi suis-je anxieux, déprimé et irritable? » qu'assumer d'exister, c'est accepter de déranger les autres (...) prendre sa place.


Enfin, je vous encourage fortement à aller chercher de l'aide professionnelle si vous en ressentez le besoin. Pour cibler votre première rencontre découverte gratuite de 30 minutes sur Zoom ayant pour objectif d'évaluer vos besoins, cliquez sur le lien suivant.




Rédigé par: Regina Osega, Intervenante en psychoéducation spécialisée en soutien à la parentalité, conférencière et Fondatrice du Bonheur est à ta portée


Candidate à la profession de psychoéducatrice


33 vues0 commentaire

Comments


bottom of page